Un nouveau Parlement aux prérogatives très limitées et issu d'élections boudées a été inauguré lundi en Tunisie, 20 mois après le démantèlement de l'ancienne assemblée par le président Kais Saied pour instaurer un système hyper-présidentialiste.

Lire la suite