Entre le président Ibrahim Boubacar Keïta et les deux principaux leaders religieux du pays, Mohamed Ould Cheicknè, chef de la communauté hamalliste et Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique (HCI), s’achemine-t-on vers un bras de fer voire une rupture définitive ? La question est sur toutes les lèvres.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault