Des voix continuent de s’élever pour contredire l’image que tente de projeter le documentaire «Leaving Neverland» sur le roi de la Pop. Le garde du corps de Michael Jackson, pour refuter la thèse selon laquelle il aurait abusé sexuellement de certains jeunes garçons, s’est plûtot basée sur ses penchants sexuels.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault