La mobilisation des étudiants s’est maintenue, hier, malgré la réaction hostile de la police contre les porteurs du drapeau amazigh. Dispersés dans la foule, des policiers en civil n’ont pas cessé de harceler les marcheurs : des étudiants ont ainsi été empêchés de brandir cet emblème.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault