En Afrique du Sud, le procès pour corruption de Jacob Zuma qui devait s'ouvrir ce mardi a de nouveau été reporté. L'ancien président est soupçonné d’avoir touché des pots-de-vin de l'entreprise française Thales dans les années 1990.

Lire la suite sur rfi.fr