Le dirigeant bolivien a affirmé, lundi 11 novembre, dans la soirée, qu’il était en route pour le Mexique où le gouvernement lui a accordé l’asile politique. Un peu plus tôt, des milliers de partisans du dirigeant socialiste ont pris la direction du siège de l’Assemblée, dans la capitale La Paz, laissant craindre des affrontements avec les forces de l’ordre et les partisans de l’opposition.

Lire la suite