« 25 ans de prison ferme ? C'est trop fort pour moi », a clamé le soldat de deuxième classe Soulama Seydou qui purge déjà une peine d'emprisonnement ferme dans l'affaire de l'attaque de la poudrière de Yimdi.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault