Au Ghana, la surcapacité électrique et gazière devient une épine dans le pied des finances gouvernementales. En effet, chaque année, le pays qui produit environ le double de son pic de demande énergétique paie 450 millions $ aux producteurs indépendants pour une électricité qui n’est pas consommée.

Lire la suite