Grâce aux modèles climatiques centrés sur la formation des dépressions dans l’Atlantique nord, des chercheurs anglais prédisent un triplement des tempêtes d’une violence extrême à la fin du siècle en Europe.

Lire la suite