Fin du décrié "numerus clausus" pour les étudiants en médecine, nouvelle carte hospitalière, effort accru sur le numérique: l'Assemblée nationale se saisit lundi du projet de loi santé, qui ne suscite pas l'enthousiasme des oppositions.

Lire la suite