L'incendie qui a détruit en novembre dernier la petite ville de Paradise, dans le nord de la Californie, faisant 85 morts et ravageant plus de 60.000 hectares de végétation, a été causé par des lignes électriques appartenant au fournisseur d'énergie PG&E, selon les conclusions de l'enquête menée par les pompiers.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault