Maîtriser plusieurs langages augmenterait la capacité du cerveau à absorber les dommages causés par la démence, d'après de nouveaux travaux. Mais quand les lésions finissent par prendre le dessus, le déclin est plus rapide.

Lire la suite