Les enseignants vacataires de l’université de N’Djamena donnent un délai de 72 h au président de ladite université pour le paiement de leurs honoraires. Sinon ils vont se faire prisonniers. « Nous avons fait des prestations et il y a de cela  deux ou trois ans pour certaines personnes qui n’ont pas reçu de l’argent pour leur prestation.

Lire la suite