L'opération doit permettre au groupe sud-africain MTN, endetté à hauteur de 4,5 milliards d'euros, de lever jusqu'à 600 millions de dollars en se désengageant.

Lire la suite