Le Conseil paix et sécurité (CPS) de l’Union africaine ne pourra plus « soulever, citer ou se référer à la situation au Sahara occidental de quelque manière que ce soit ».

Lire la suite