Coup de théâtre samedi 9 mars. Les employés de Larsen & Toubro affirment qu’ils ont découvert une grotte sur le chantier du Metro Express, à Chebel. Mais, selon la firme chargée indienne, chargée de mettre le projet sur les rails, il ne s’agit que d’un «trou» large de deux mètres, qui a été rebouché depuis, à l’aide de pierres.

Lire la suite