80 ex-employés de Fraternité Matin veulent saisir la justice pour licenciement abusif et les droits mal payés. Le feuilleton licenciement collectif des 123 employés de Fraternité Matin en décembre 2018 pour motif économique continue de faire des vagues.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault