Le ministre de la justice et des droits de l’homme, Sansan Kambilé, a jugé inacceptable les propos du vice-président de l’assemblée nationale, Oula Privat, dans l’affaire de détournement de fonds dont le principal accusé est le député-maire du Plateau Ehouo Jacques.

Lire la suite

Pin It