Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a réfuté, hier, l’existence de tout accord entre la société française Total et le groupe américain Anadarko pour l’acquisition des actifs de ce dernier en Algérie.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault