« Eka le twayifa ngilo ipvilili djuwu, ze farka zo kazika mbili  » disait l’ancien président Ali Soilihi. Il n’est pas de l’intérêt de personne de déclencher une guerre entre comorien. L’événement ( agression ) qui [.

Lire la suite