L’intersyndicale répond sèchement au ministre de l’éducation nationale. Il ne croit en aucun moment que le gouvernement ne pourrait assurer financièrement le coût de dépêcher des enseignants à l’étranger :  » ça serait un trahison [.

Lire la suite