L'utilisation des élèves pour des fins politiques et pour se faire une place dans le pays sans se soucier de leur scolarité constitue une dérive condamnable que les comoriens ne doivent pas occulter dans le bilan du FD.

Lire la suite