Le groupe armé tchadien visé par des frappes françaises début février dans le nord-est du Tchad avait l'intention de renverser le président Idriss Déby Itno, qui a sollicité Paris pour éviter un "coup d'Etat", a déclaré mardi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Lire la suite