Les militants congolais ont interpellé la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement pour que « cesse l’accaparement des terres ».

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault