L’instance a validé seulement quatre des 44 dossiers de candidature à l’élection, écartant de nombreux opposants à Ouattara, dont Laurent Gbagbo et Guillaume Soro.

Lire la suite