Trois ans après le lancement du chantier, le taux de réalisation n’est que de 60%. Un axe dangereux, dont l’une des récentes victimes n’est autre que le journaliste Ben Buma Ngana de la télévision nationale, la CRTV, qui y a perdu son épouse dans un accident en décembre dernier. L’ordre de démarrage des travaux sur cet axe Garoua – Ngaoundéré long de 252 km,  avait pourtant été donné le 31 janvier 2017, il y a trois ans.

Lire la suite