L’élection générale qui aura lieu au Royaume-Uni jeudi 12 décembre peut déboucher sur un Brexit effectif ou sur un nouveau référendum, mais les deux hommes censés incarner l’enjeu sont parmi les personnalités politiques les moins respectées du pays, explique dans sa chronique Alain Frachon, éditorialiste au « Monde ».

Lire la suite