Une manifestation interdite, difficilement contenue par le régime, visait samedi à dénoncer le double discours du gouvernement, qui récuse les violations répétées aux droits de l’homme.

Lire la suite