L'Organisation internationale pour les migrations relève l’arrivée massive en Europe de femmes originaires de Côte d’Ivoire. Exploitées en Tunisie ou en Libye, elles espéraient trouver un travail en Italie, mais restent, même en Europe, victimes de réseaux d’exploitation, voire de prostitution.

Lire la suite