France 24

Alors que la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader au Sahel, plusieurs chefs d’État africains demandent à l’ONU d’être plus impliquée dans la lutte contre le terrorisme. Ce n’est pas le rôle des missions de maintien de la paix, répond Bintou Keita, sous-secrétaire des Nations unies pour l’Afrique.

Lire la suite

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi devant la décharge de Mbeubeuss, à la sortie de Dakar, au Sénégal. Ces riverains réclament la fermeture du site et dénoncent les conséquences sur leur santé de l'implantation de ce dépotoir à ciel ouvert de 114 hectares, le plus grand du Sénégal. Reportage.

Lire la suite

Les chefs d'État des pays du G5 Sahel se retrouvent dimanche pour un sommet extraordinaire à Niamey, afin de se concerter après le massacre d'Inates. Le Niger est endeuillé par la mort de 71 soldats tués mardi dans l'attaque d'un camp militaire revendiquée par l’organisation État islamique.

Lire la suite

Depuis le début du mouvement de contestation populaire en Algérie, les dessinateurs de presse soutiennent le "Hirak" en publiant leurs images satiriques sur les réseaux sociaux. Mais après la condamnation de l’un des leurs et l'élection d'Abdelmadjid Tebboune à la présidence, ils redoutent un renforcement de la répression.

Lire la suite

L'ancien président du Soudan Omar el-Béchir a été condamné samedi par un tribunal de Khartoum à deux ans en "résidence surveillée" pour corruption, quelques mois après avoir avoir été destitué par l'armée sous pression de la rue.

Lire la suite

L'Algérie a un nouveau président : AbdelMajid Tebboune a été élu dès le premier tourDans une élection qui reste fortement constestée par la rue. Au Niger, un deuil national de 3 jours decreté,en hommage aux 71 soldats tués mardi à Inates, dont les corps ont été rapatriés ce vendredi à Niamey. Enfin, la bataille de Tripoli aura t-elle lieu? Les chancelleries européennes appellent à l'arrêt des actions militairesalors que Maréchal Haftar a annoncé lancer son offensive pour conquérir la capitale.   

Lire la suite

Une cérémonie solennelle de levée des corps a eu lieu vendredi au Niger, en présence du président Mahamadou Issoufou, en mémoire des 71 soldats tués mardi dans l'attaque terroriste contre le camp militaire d'Inates. Des chants et des prières d'hommage ont résonné dans tout le pays.

Lire la suite

Abdelmadjid Tebboune, un ancien proche d’Abdelaziz Bouteflika a été élu au premier tour de la présidentielle algérienne avec plus de 58 % des suffrages. Le nouveau chef de l'État devra faire face à la contestation populaire qui réclame la chute de tout "le système". 

Lire la suite

En avril, un collectif d’ONG européennes et de producteurs africains ont lancé la campagne « N’exportons pas nos problèmes ». Ils dénoncent les exportations de fausses poudres de lait réengraissées à l’huile de palme en Afrique de l’Ouest. Ils accusent les industriels laitiers européens d’envahir de manière déloyale le marché du lait local et reprochent aux autorités leur inaction.

Lire la suite

Les Algériens étaient appelés aux urnes, jeudi 12 décembre, pour élire le premier chef d'État de l'ère post-Bouteflika. Dans son édito de la semaine, Cartooning for peace dénonce une "élection présidentielle de façade".

Lire la suite

Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, a été élu président de l'Algérie dès le premier tour du scrutin, marqué par une très forte abstention. Une élection loin d'apaiser le mouvement du "Hirak", qui manifeste en masse vendredi contre ce résultat.

Lire la suite

Au lendemain d'une journée électorale agitée, les Algériens attendent les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Marqué par une abstention record, le scrutin a été vigoureusement rejeté par le "Hirak", ce mouvement de contestation populaire qui avait obtenu le départ du président Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

Au lendemain d'une journée électorale agitée, les Algériens attendent les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Marqué par une abstention record, le scrutin a été vigoureusement rejeté par le "Hirak", ce mouvement de contestation populaire qui avait obtenu le départ du président Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

Au lendemain d'une journée électorale agitée, les Algériens attendent les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Marqué par une abstention record, le scrutin a été vigoureusement rejeté par le "Hirak", ce mouvement de contestation populaire qui avait obtenu le départ du président Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, a été élu président de l'Algérie dès le premier tour du scrutin, marqué par une très forte abstention. Une élection loin d'apaiser le mouvement du "Hirak", qui a manifesté en masse vendredi.

Lire la suite

Au lendemain d'une journée électorale agitée, les Algériens attendent les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Marqué par une abstention record, le scrutin a été vigoureusement rejeté par le "Hirak", ce mouvement de contestation populaire qui avait obtenu le départ du président Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, a été élu président de l'Algérie dès le premier tour du scrutin, marqué par une très forte abstention. Une élection loin d'apaiser le mouvement du "Hirak", qui manifeste en masse vendredi contre ce résultat.

Lire la suite

Selon l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), seuls 39,93% des Algériens ont participé à ce scrutin fermement rejeté par le "Hirak" et marqué par des heurts et des manifestations. Les résultats officiels sont attendus à la mi-journée.

Lire la suite

A la une du journal de l'Afrique, l'élection présidentielle en Algérie. Les Algériens sont appelés aux urnes ce jeudi. Mais la rue a rejeté massivement le scrutin. A 17 heures, le taux de participation était de 33,06%.  Nous reviendrons sur ce vote qui défie la rue mais également sur le rôle de l'armée depuis l'indépendance du pays en 1962. Analyses et commentaires avec nos invités : le journaliste Mohamed Sifaoui et le sociologue El Yamine Soum. 

Lire la suite

Le chef de l'Armée nationale libyenne, Khalifa Haftar, a annoncé jeudi, dans un disours retransmis à la télévision, avoir relancé son offensive sur la ville de Tripoli.

Lire la suite

Les Algériens étaient appelés aux urnes ce jeudi pour élire leur nouveau président, mais la participation s'annonce faible. Le scrutin est rejeté par le mouvement de contestation, Hirak. Des manifestations ont notamment eu lieu à Alger et en Kabylie, où le vote a dû être suspendu à Béjaïa, Tizi-Ouzou et Bouira, principales localités de la région frondeuse.

Lire la suite

En Algérie, à une semaine de la présidentielle du 12 décembre, se tient un débat télévisé inédit, alors que le scrutin est rejeté par la rue. Au Kenya, l'effondrement d'un immeuble résidentiel à Nairobi a provoqué la mort d'au moins trois personnes et plusieurs autres seraient encore bloquées sous les décombres. Enfin, nous irons au festival "Abidjan, capitale du rire", sous la houlette du plus célèbre humoriste du continent, Mamane. 

Lire la suite

Dans la presse ce jeudi, la présidentielle imposée par le pouvoir militaire en Algérie a pris des allures de "saut dans l'inconnu". En France, au huitième jour de grève contre la réforme des retraites, le bras de fer se durcit entre les syndicats et le gouvernement. Le plan présenté par Édouard Philippe n'a pas convaincu la CFDT : le syndicat réformiste appelle à faire front commun pour faire reculer le gouvernement sur l'âge pivot à 64 ans. 

Lire la suite

Deux mois après sa libération, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Maurice Kamto a accordé un entretien à France 24. Principal opposant et rival malheureux du président Paul Biya à la présidentielle de 2018, il évoque son avenir politique et explique pourquoi il appelle au boycott des élections municipales et législatives prévues en février.

Lire la suite

Après près de dix mois d'une contestation populaire massive et inédite ayant emporté le président Abdelaziz Bouteflika, les Algériens ont voté, jeudi, pour élire son successeur lors d'une présidentielle largement contestée par une partie de la population. Des heurts ont éclaté à Alger et en Kabylie. 

Lire la suite