À l’approche de la présidentielle du 12 décembre, le régime durcit le ton et multiplie les arrestations arbitraires. Plus d’une centaine de manifestants sont en détention. Mais loin d’affaiblir la contestation, cette campagne de répression ne fait que renforcer la détermination des manifestants. Analyse.  

Lire la suite