Le tribunal d’Alger a condamné une vingtaine de manifestants pour port de l’emblème amazigh lors d’un procès sans précédent. Un véritable test pour les juges, selon le dessinateur algérien Dilem, alors que la contestation ne faiblit pas, à un mois de la présidentielle.

Lire la suite