À trois jours de l’élection présidentielle sénégalaise du 24 février, la diaspora se mobilise. À Paris, des citoyens sénégalais patientent pour recevoir leur carte électorale, faute de quoi ils ne pourront pas voter.

Lire la suite