Déjà très endettée, la locomotive économique de l'Afrique de l'Est vient de relever le plafond de son endettement maximal, pour dépenser plus, notamment dans les infrastructures. De quoi susciter des inquiétudes sur le plus long terme.

Lire la suite