Nommé il y a sept mois pour diriger le géant algérien des hydrocarbures, Rachid Hachichi a été remplacé par Kamel-Eddine Chikhi, jusqu'alors directeur des partenariats de la société publique. La décision coïncide avec le vote d'un texte de loi polémique sur les hydrocarbures.

Lire la suite