Mariam Koulibaly avait raison : quand le singe veut mourir, il dit qu’il fait chaud en brousse. En déclarant qu’ « il est impérieux de mettre fin à ce régime pour abréger la souffrance du peuple » du Mali, le Gal démissionnaire Moussa Sinko Coulibaly foule aux pieds les principes constitutionnels, ignorant les souffrances de son mentor de Gal […]

Lire la suite



Pin It