Irresponsabilité financière, vol, ingérence politique… les qualificatifs ne manquent pas pour critiquer sévèrement la décision de Pravind Jugnauth de puiser des réserves de la Banque de Maurice pour repayer la dette publique avant l’échéance.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault