La marche dite « pacifique » du Front National pour la défense de la constitution (FNDC) mais non autorisée par les autorités communales, préfectorales et régionales, tenue le jeudi 13 juin à fait un lourd bilan.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault