El Watan

Ceux qui ont misé sur l’essoufflement du mouvement populaire se trompent et n’ont pas vu juste. Ni les provocations du régime en place, ni la mobilisation des centaines de véhicules et de camions antiémeute de la Gendarmerie nationale, déployés depuis jeudi dernier sur le tronçon autoroutier, n’ont empêché des milliers de citoyens de manifester leur […] L’article A Bouira, Les manifestants disent «non au pouvoir militaire» est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

A Blida, le nombre de marcheurs a été plus important hier, vendredi, d’après certains témoins. La non-démission de Bensalah et du gouvernement jugé illégitime pousse de plus en plus de citoyens à investir les rues et est la cause de cette détermination à aller jusqu’au bout.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Pour accéder à cette partie, il faut avoir un abonnement Si vous avez déjà un compte, connectez vous Pour s'abonner cliquez ici.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Les Ouarglis persistent et signent. En ce huitième vendredi, une marée humaine a deferlé sur la ville, determinée à exprimer son rejet des « symboles de la faillite de l’Algèrie », de Bedoui à Bensalah en passant par Gaid Salah.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

« Ils sont chaque vendredi, plus nombreux que celui d'avant  », me fait remarquer un confrère. En Effet, accompagnés de leurs enfants, et pour certains de toute leur famille, la plupart drapés de l'emblème national et brandissant, qui des pancartes qui des bouts de cartons sur lesquels étaient exprimés, en gros caractères tant en arabe qu'en français, leur rejet de tout ce qui symboles le système, des milliers de Ghardaouis sont encore sortis ce vendredi pour rappeler aux figures du système qu'il faut que « vous partiez ga3, car ga3, c'est ga3 ».

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

C'est une scène digne d'un film hollywoodien qui s’est déroulée, en début de soirée de ce vendredi, à Bouira. L’article Le kidnappeur de deux filles arrêté par la police à Bouira est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

La mobilisation à Oran, pour ce 8ème vendredi de contestation, a drainé des centaines de milliers d’oranais dans les rues, brandissant tous des slogans hostiles à Abdelkader Bensallah, Bédoui, Belaïz, mais n’épargnant pas non plus Gaïd Salah.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

En ce 8e vendredi de manifestation, des milliers de personnes ont investi les rues des différentes villes de la wilaya de Mascara pour exiger le départ d’Abdelkader Bensalah, chef de l’État par intérim.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Des centaines d’automobilistes devant rallier Jijel en début d’après-midi hier ont été bloqués par la gendarmerie au niveau de la RN et plus exactement au barrage fixe d’El Achouat à 13 km à l’est du chef-lieu de wilaya.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

L'acte VIII du mouvement de protestation a encore drainé des centaines de milliers de manifestants, convergeant des quatre coins de la wilaya.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

L’assistance de plus en plus nombreuse continue à battre le pavé dans les principales localités de la wilaya de Tipasa, un paradis de la corruption et de dilapidation des deniers publics.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Des marées humaines ont submergé aujourd’hui le centre d’Alger. Les manifestants exigent, pour le 8e vendredi de suite, « le départ de tout le régime ».

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Des milliers de manifestants ont occupé le centre de la capitale des la matinée pour réaffirmer leur rejet du pouvoir en place.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

La circulation routière est quasiment impossible vers Alger. Plusieurs unités et camions antiémeute de la gendarmerie nationale ont été mobilisés depuis jeudi soir, sur le tronçon autoroutier, précisément au niveau de la station-service sise à Lakhdaria, ouest de Bouira, a-t-on constaté sur place.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Des milliers de personnes sont encore sorties hier pour manifester contre la désignation de Bensalah en qualité de chef de l’Etat par intérim et demander le départ de tout le système et aussi dénoncer l’élection présidentielle qui ne peut être transparente si elle est organisée par le pouvoir actuel.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Aujourd’hui est le 8e vendredi consécutif de contestation et de marches pacifiques. La revendication est toujours la même : départ de tous le système et émergence d’une IIe république.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

L’intronisation, mardi, de Abdelkader Bensalah à la présidence pour une période de 90 jours, et sa convocation, au lendemain, du corps électoral pour le 4 juillet prochain, a exacerbé l’indignation de la rue.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Ramzi Boukassem. Avocat : J’espère qu’ils vont accompagner le mouvement populaire Les marches du vendredi seules maintiennent la pression, elles protègent la transition pacifique, toutefois elles ne suffisent pas.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Ce sont les termes de la Convention des Nations unies sur l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Toutefois, précise ce texte, «le gaz lacrymogène est une arme chimique autorisée par la Convention à des fins de maintien de l’ordre sur le plan intérieur mais interdit en tant que moyen de guerre».

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Depuis le 22 février, date des premières manifestations anti-pouvoir, seules deux embarcations contenant 23 jeunes, qui tentaient de gagner la rive italienne, ont été interceptées au large de Annaba par le groupement territorial des garde-côtes.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Ils font partie du syndicat Conseil des lycées d’Algérie (CLA). Ils sont de Ghardaïa et ils ont décidé de rallier Alger pour entamer, dimanche prochain, au siège du Mouvement démocratique et social (MDS), une grève de la faim en soutien au président de leur syndicat à Ghardaïa, Aouf Hadj Brahim, en détention provisoire depuis le […] L’article Des syndicalistes entament dimanche une grève de la faim en soutien à leur collègue détenu à Ghardaïa est apparu en premier sur El Watan.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Pour accéder à cette partie, il faut avoir un abonnement Si vous avez déjà un compte, connectez vous Pour s'abonner cliquez ici.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

L'armée soudanaise a décrété jeudi un état d'urgence de trois mois et un couvre-feu d'un mois au niveau national après la destitution du président Omar el-Béchir, ont rapporté des médias locaux.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Des centaines de personnes ont manifesté, ce matin à Alger-centre, pour dire non à la désignation de Bensalah comme chef de l’Etat et pour exiger le départ de tout le régime.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Quadrillé par un dispositif policier impressionnant, le centre de la capitale bouillonnait hier. Un climat très tendu régnait dès le début de la matinée.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Le premier discours du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, prononcé avant-hier soir, jour de son investiture, n’a rien apporté en termes de réponses aux revendications des citoyens.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Le discours du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, prononcé hier à Oran, est en total déphasage avec la volonté populaire exprimée massivement, qui a demandé le démantèlement de tout le système corrompu et corrupteur de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Le chef d’Etat, Abdelkader Bensalah, a signé, mardi, le décret présidentiel convoquant le corps électoral pour l’élection présidentielle fixée au 4 juillet 2019, a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Attendu depuis deux jours, le chef d’état-major de l’ANP a parlé hier au troisième jour de sa visite dans la 2e Région militaire.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

La ville de Tizi Ouzou a vibré hier, au lendemain de l’installation du nouveau chef de l’Etat par intérim, au rythme de manifestations avec comme mot d’ordre «Bensalah dégage».

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Abdelkader Bensalah et Mouad Bouchareb, entourés de leurs acolytes, symboles de la fraude, de la corruption, de la rapine et de toutes les forfaitures, viennent de commettre une agression sans commune mesure à l’encontre des millions d’Algériennes et d’Algériens qui, depuis le 22 février, exigent le démantèlement du système.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault