L’université Mohamed-Cherif Messaâdia est en conflit ouvert depuis près d’une année et l’on est déjà persuadé que ce qui est dit, aussi bien par les enseignants universitaires que par l’administration, est porteur, en filigrane, d’un mal plus profond.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault