M auvaise nouvelle», «Macabre continuité», «Maintien du statu quo»… L’annonce officielle de la candidature du président Bouteflika, quasiment invisible en public et gravement diminué par les séquelles d’un AVC, pour un 5e mandat lors de l’élection présidentielle d’avril, a été largement commentée hier par la presse internationale, notamment française.

Lire la suite