La crise qui a secoué le Djoliba AC en 2013 et amplifiée par l’élection de Tidiane Niambélé en 2017 à sa présidence est loin d’être apaisée.

Lire la suite

Source :

http://news.abamako.com/h/214601.html

0
0
0
s2sdefault