Les forces militaires françaises sont sommées de quitter le Burkina Faso dans un délai d’un mois. Environ 400 éléments français sont stationnés dans le pays. Ce départ forcé de l’armée française intervient après ceux du Mali et de la Centrafrique. Dans les trois pays, la Russie est soupçonnée d’être derrière les expulsions. C’est au mois d’octobre 2022 que l’annonce du départ des éléments français de la Centrafrique avait été faite. L’ambassadeur de France à Bangui s’était chargé de communiqu [...]

Lire la suite