Même si les dirigeants centrafricains n’ont pas habitué à laisser leurs mémoires écrites lorsqu’ils quittent le pouvoir, leurs compatriotes n’ont pas, par contre, la mémoire courte. Quel Centrafricain a aujourd’hui oublié le discours d’investiture du Président Faustin Archange TOUADERA lors de son intronisation comme président de la République au stade 20 mille places le 30 mars 2016 ? Le nouveau locataire du Palais de la Renaissance s’était alors engagé, devant la nation entière, avec un visage [...]

Source :

http://news.abangui.com/h/64596.html

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir