Une nouvelle étude montre que les survivants d'Ebola peuvent trainer des séquelles longtemps après. Les résultats de l'étude, menée par des chercheurs de l'Université de Liverpool et du Kings College de Londres, ont été rendus publics mercredi dans la revue Emerging Infectious Diseases.

Lire l'article original sur :

http://news.alome.com/h/111031.html

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir