Six sur 10 Tunisiens affirment risquer des représailles en rapportant des actes de corruption, tandis qu’une proportion équivalente pensent que les citoyens ordinaires peuvent contribuer à lutter contre la corruption, d’après une enquête récente d’Afrobaromètre.

Source :

http://www.lepointtn.com/2018/10/02/denonciation-de-la-corruption-six-sur-10-tunisiens-affirment-risquer-des-represailles/?lang=fr

Pin It