Le Niger envisage de tordre le cou à la corruption dans les zones frontalières et promouvoir, par la même occasion, une migration légale sur son territoire. Pour ce faire, le pays va se doter des moyens nécessaires pour lutter contre ce fléau qui gangrène différentes couches de l'administration et de la société, et d'une politique nationale de gestion des frontières.

Source :

https://www.niameyetles2jours.com/la-gestion-publique/securite/1306-2444-un-budget-de-4-5-milliards-fcfa-pour-la-mise-en-place-d-une-politique-nationale-de-lutte-contre-la-corruption-dans-les-zones-frontalieres

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir