Suite à la médiation entamée à partir du 24 septembre 2018 par la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), le Syndicat national des enseignants-chercheurs et chercheurs du supérieur, (SNECS), et la partie gouvernementale ont décidé de surseoir à leurs exigences réciproques dans l’intérêt supérieur du système éducatif nigérien.

Source :

http://www.tamtaminfo.com/declaration-de-la-cndh-sur-sa-mediation-snecs-gouvernement-levee-du-mot-dordre-de-greve-du-snecs-pour-donner-une-chance-aux-negociations-avec-le-gouvernement/

Pin It