Les forces de l’ordre se sont rendus coupables  d’une répression sauvage et sanglante  contre des manifestants pacifiques, causant des blessures graves parmi  les paisibles citoyens, qui exprimaient  pourtant civiquement et  dans le respect stricte de la loi, leur refus de l’injustice et leur revendication légitime de la libération de l’honorable député Biram Dah ould Abeyd, afin qu’il puisse bénéficier de son droit de participer à la session  ordi

Source :

http://mauriweb.info/node/5389

Pin It