Depuis que la date des prochaines élections locales a été fixée, la scène politique mauritanienne ne cesse de s’agiter, la température grimpe. Et la décision de l’opposition dite radicale (FNDU), abonnée depuis quelques années au boycott, de prendre part aux scrutins est presque venue ravir la vedette à la campagne de réimplantation de l’UPRen cours.

Source :

http://mauriweb.info/node/4756

Pin It




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir